« Si vous êtes malade, il n´y a rien de mieux que le cannabis »

Note de notre lecteur

[Total: 0 Moyenne: 0]

Dina Browner, une pionnière du mouvement de la marijuana médicale, participe au troisième Forum Social Internationale du Cannabis, tenu à Irun dans le cadre de la Foire Expogrow.

« Je pense que la consommation de cannabis prévienit l’abus de médicaments des personnes malades », a déclaré Dr Dina.hqdefault

Dina Browner (Los Angeles, 1975), mieux connue comme Dr. Dina aux États-Unis, est la pionnière du mouvement de la marijuana médicale en Californie du Sud. Pendant des années, elle a été la conseillère de centaines de stars d’Hollywood, parmi lesquelles le célèbre rappeur Snoop Dogg, qui lui ont donné son surnom. Elle a également été l’inspiration pour le personnage de Nancy Botwin dans Weeds, série télévisée, et la revue Rolling Stone l’a nommée la «Reine de la marijuana médicale à Los Angeles en Californie

Elle a commencé dans ce domaine en 2002 quand elle a essayé à aider un ami avec un cancer, et peu de temps a ouvert sa première consultation spécialisée de marijuana médicale de Californie. Elle a été consultante et conseillère des premières cliniques à West Hollywood. Mais sans doute sa plus grande réussite a été de lancer un programme d’aide qui fournit de la marijuana médicale gratuite aux malades et aux nécessiteux.

Quel est ce programme d’aide et en quoi a-t-il contribué à créer?

Le programme est appelé Compassion parce que nous avons de la compassion pour la personne qui est malade et nous allons lui donner quelque chose gratuitement. Ce programme a été créé parce que la loi californienne est très laxiste et a permis de cultiver pour une propre consommation, car ce ne sont pas de grandes quantités. Cependant, si vous avez un dispensaire ou un collectif de marijuana médicale, vous pouvez acheter comme dans un club de cannabis.

Donc, si vous voulez cultiver plus de quantité, les clubs peuvent autoriser quelqu’un à cultiver la marijuana médicale pour leurs patients, et dans notre cas, il y a beaucoup de gens qui veulent en cultiver pour nous. Ce que nous faisons, est, « OK, si vous voulez cultiver pour moi, je vous autorise, mais vous devez me fournir la marijuana médicale gratuite pour 25 de mes patients chaque mois. » Et finalement je me charge de trouver ces gens qui sont très malades et je fournirai toutes ces personnes gratuitement. Ainsi, ils cultivent pour ces personnes légalement et nous aidons vraiment les gens qui souffrent beaucoup.

homepage-2

Et tout cela est parce qu’aujourd’hui il y a une échappatoire, mais pensez-vous que cela pourrait changer un jour?

Probablement.

À mieux ou à pire?

(Rires) Les deux. Parce qu’il y a deux problèmes différents. Vous avez la marijuana médicale et puis vous avez la marijuana récréative juridique. Je crois en la consommation des deux. Je pense que tout le monde devrait être en mesure de fumer un joint, mais je pense aussi que si vous êtes malade, il y a rien de mieux que le cannabis. Donc cela il devrait y avoir essentiellement deux différentes façons de fournir de la marijuana aux deux types de personnes.

El la seule différence entre les deux types sont les taxes. Autrement dit, si « récréatif » vous devez payer entre 10% et 30% de plus, ce qui peut être très coûteux, mais enfin c´est pas mal. Cependant, est-il normal que ce soit tellement cher que les gens doivent en acheter dans la rue, donc le marché noir? Cela suppose que vous achetez en mauvais état et nous ne voulons pas ça. Donc, ce que nous essayons de faire est que ce soit facile pour les gens, qui sont heureux parce c´est légal, les taux ne sont pas très élevés, et aussi avec le programme Compassion nous nous assurons d’aider les patients malades.

iKzR1sKIF3P0

Combien de personnes peuvent obtenir de l’aide avec ce programme?

En fait, la ville de West Hollywood est en charge du programme. Si vous êtes malade, vous avez une prescription de votre médecin et vous n´avez pas d’argent, vous allez à la mairie et dites que vous avez besoin de ce médicament gratuit et vous aurez une carte qui donne dix coupons avec lesquels vous pouvez obtenir ce que vous avez besoin dans un mois. Par la loi de l’Etat de Californie et West Hollywood, nous avons à faire un don de plus de 4000 grammes par mois gratuitement.

EDyacV-m

Dina Browner

Donc, vous ne pouvez pas calculer combien de personnes. Si beaucoup de personnes viennent qui sont très malades je dois leur en donner moins, et c´est la raison pour laquelle, ceux qui la cultivent travailler avec moi, pour pouvoir fournir à 25 personnes très malades, en phase terminale. Et pour le reste, en fonction de la gravité.

Pourquoi considérez-vous si importante la consommation de cannabis chez certains patients?

Je pense que si à tout moment vous pouvez soulager la douleur de quelqu’un c´est une bonne chose. Souvent, les médicaments peuvent aider, mais ils endommagent aussi d´autres organes. Trop de gens sont accrochés aux pilules, ce qui est mauvais pour le foie ou le rein et nous voulons les sortir de là. En fait, je crois que le cannabis prévient de la toxicomanie des personnes malades.

shutterstock_113274211

Et que pensez-vous de la situation générale de la légalisation du cannabis aux États-Unis?

Regarder les EEUU est comme regarder l’Europe, la situation dans chaque pays est très différente. En Californie, vous ne pouvez pas utiliser la marijuana médicale, mais si la police m´arrêtent et je possède 7 grammes je n´irai pas en prison. Ce n´est pas un crime, vous obtenez juste une amende. Mais si je porte plus de 28 grammes environ, nous parlons alors de prison.

5f51ee33cca43e868bd4773a4fe47f9c_L

Et voilà le problème, que 28 grammes ne représente pas une grande quantité, au moins pour moi. Car cela représente ce que je peux facilement fumer dans une semaine (rires). Mais si je voyage deux états plus loin, par exemple de la Californie au Texas, il est totalement illégal. En fait, j´ai de la famille là-bas et quand ils voient mes photos d´Instagram se surprennent que je ne sois pas en prison.

Source. ElDiario

the author

Apprenant et fournissant des connaissances quotidiennement sur le secteur du cannabis. Je rédacte des nouvelles et des entrées relatives à la culture du cannabis. Même si les derniers résultats ont été très positifs, ne jamais oublier: ils peuvent toujours être améliorés.

No comments yet.

HAVE SOMETHING TO SAY?