Ravageurs, Insectes & Virus: Blanc Oïdium (3)

Note de notre lecteur

[Total: 0 Moyenne: 0]

Des taches blanches sur les feuilles? Les feuilles sont parsemées de taches rondes de poussière ressemblant à de la farine?

L´oïdium pourrait également être connu sous le nom de moisissure blanche, cendres … Il est habituellement un ennui mineur qui est facilement fixé, mais si ce n´est pas détecté tôt, peut devenir une catastrophe qui ruine toute la récolte.

Des taches circulaires blanches de farine apparaissent sur ​​les feuilles de votre plante sans aucun avertissement. De là, la moisissure peut facilement être étendue à d’autres feuilles et les pousses, ce qui rend inutilisables les bourgeons.

L’oïdium a un moment d´étalement si facile que même les producteurs prudents qui prennent les précautions nécessaires peuvent en souffrir.

MD-01

Qu’est-ce que l´oïdium?

L’oïdium est un champignon (à la fois sexué et asexué) á reproduction rapide qui ne sait faire que deux choses:white-powdery-mold-zoom-in-sm

  • Manger vos plantes
  • Se reproduire

Heureusement, l’oïdium est facile à détecter parce que les taches blanches de la croissance fongique qu´il crée se détachent sur ​​les feuilles vertes de cannabis.

Peut être extrait des plantes avec un traitement approprié si repéré dés le début, mais tous les bourgeons avec le mildiou doivent être jetés, car ils contiennent très probablement beaucoup plus de spores que votre œil peut voir.

Quelles sont les causes de l´oïdium?

L’humidité élevée

Oïdium a besoin d’humidité pour se développer, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’il a besoin d’eau. Ayant une zone de croissance avec une humidité élevée est tout ce qu´il a besoin pour grandir. Cela semble être un peu problématique parce que les jeunes plantes de cannabis poussent mieux dans des environnements relativement humides (40% -60% d’humidité relative). Heureusement, une forte humidité devient en général un problème lorsqu’elle est combinée avec le résultat suivant (pas d’air ou faible).665_mini-deshumidificador-cannabisgreen

Les personnes vivant dans les zones à forte humidité (comme la Floride et le Royaume-Uni) peuvent acheter un déshumidificateur pour contrôler l’humidité dans la zone de culture. Ceci est particulièrement important lors de la phase de floraison, lorsque l’humidité doit être beaucoup plus faible (humidité relative de 45%) pour empêcher la croissance galopante de l´Oïdium.

Pas de circulation d’air ou trop basse

L’oïdium a du mal á s´installer dans une chambre de culture où circule de l’air. Une forte humidité lui donnera les conditions nécessaires à sa survie, mais une mauvaise circulation de l’air est ce qui lui donne la possibilité de s´installer en premier lieu. En fait, un petit ventilateur (de préférence oscillant) dans une zone de culture permettra d´éviter la grande majorité des problèmes avec l’oïdium.

Une mauvaise ventilation

Si vous avez des spores d´öidium dans votre zone de culture et l’air n´est jamais échangé avec de l’air frais, les spores auront plusieurs chances d´atterir sur vos plantes et se reproduire. Cela se produit le plus souvent dans des conditions où le cannabis est cultivé dans un espace fermé et non ventilécomme un placard – et aucune précaution n´est prise pour échanger l´air vicié pour le nouveau air frais.

Contact feuille-feuilleweed-moisture-sm

Les feuilles qui sont en contact les unes avec les autres formeront plus d´humidité entre elles, et ainsi, deviennent plus susceptibles de loger l´öidium. Les plantes touffues avec beaucoup de nouvelles croissances végétatives sont particulièrement sujettes puisque elles ont souvent des feuilles écrasées les unes contre les autres dans leur tentative d’atteindre la lumière.

Les producteurs expérimentés peuvent défolier les quelques feuilles qui sont complètement en dehors de la portée de la lumière de culture pour éviter de créer des points d’atterrissement de l´oïdium. En outre, la défoliation libère de l’énergie que la plante peut utiliser avec succès pour accroître les rendements!

white-powdery-mold-stem-sm

Comment enlever l´oïdium?

Il y a un certain nombre de produits et de concoctions faits maison que les gens utilisent pour traiter l’oïdium. Des traitements efficaces sont:

  • Lait (1: 9 de lait à l’eau)
  • Le bicarbonate de sodium (2 cuillères à soupe par 3 litres d’eau)
  • L’huile de neem (4 cuillères à café par 3 litres d’eau)
  • Le peroxyde d’hydrogène (1 cuillère à café par trois litres de 35% de H202)
  • Oidioprot (EM) de Ecoprotec ou soufre micronisé

5231_azufre-micronizado-piensaenverde

Au lieu de saisir ces méthodes, nous allons détailler une stratégie simple de se débarrasser de la moisissure dans un premier essai! Voici le remède en 3 étapes :

1- Enlevez l´oïdium des feuilles – Obtenez un peu d’eau (l’eau du robinet fonctionne bien) et des serviettes en papier. Humidifiez les serviettes de papier et nettoyer délicatement les taches sur les feuilles touchées, en faisant attention à ne pas bousculer les feuilles avec des spores sur eux. Avec un chiffon humide faites en sorte que plus de spores s´adhèrent au tissu au lieu de la propagation dans l’air. Remarque: Même s´il n´est pas nécessaire d’utiliser des serviettes en papier, le fait qu´elles soient jetables, permet d’arrêter la propagation de spores d’une feuille à l’autre.

2- Veiller à ce que les plantes aient une circulation d’air et une ventilation adéquate – même si vous n´avez absolument aucune circulation d’air ou de ventilation dans votre chambre de culture, avec deux ventilateurs vous pourrez réduire considérablement vos chances de trouver la moisissure tout faisant que vos plantes profitent d´une santé globale.711_extractor-tubular-plastico

Un ventilateur devrait être oscillant si possible et devrait doucement souffler de l’air sur vos plantes. Toutes les plantes ont besoin d´assez d’air pour bruire doucement leurs feuilles.

Le second ventilateur devrait être dans votre salle de culture pointant vers l’extérieur, tirant la chaleur loin de vos plantes (nécessaire seulement si vous n´avez pas de ventilation). Avoir un ventilateur pointant loin de votre chambre de culture forcera le vieil air á sortir de la salle, et à son tour, faire circuler l’air frais dans la pièce. À ce stade, vous aurez l’air neuf entrant, utilisé et distribué, puis expulsé. Gardez à l’esprit que deux ventilateurs est un minimum.

3- Traiter le sol avec Oidioprot pour tuer les spores qui entravent la croissance future, nous expliquons comment l´utiliser:

5378_oidioprot1Culture en extérieur : faire deux applications, une dose par semaine de 6gr / L.
Nous recommander continuer des traitements curatifs / préventifs avec Oidioprot (EM) tous les 15 jours et cesser d’appliquer un maximum de 10 à 12 jours avant la récolte.

Cultures intérieur ou en serre : en cas d’attaques graves, faire deux applications Oidioprot (EM) avec un intervalle de 6-7 jours 5g / L, si la plante est très tendre (boutures, semis …)
Nous vous recommandons une réduction de la dose à 4 g / L.
Puis continuer avec des applications curatives / préventives tous les 10-15 jours selon la gravité de l´attaque de l’oïdium.
Cesser d’appliquer 15 jours avant la récolte.
Éviter d’appliquer le produit dans les heures de haute température et de luminosité, pourrait produire une brûlure sur les feuilles tendres.
À l’intérieur, assurez-vous que le sol est sec avant d’allumer les lampes.

Source: growweedeasy

the author

Apprenant et fournissant des connaissances quotidiennement sur le secteur du cannabis. Je rédacte des nouvelles et des entrées relatives à la culture du cannabis. Même si les derniers résultats ont été très positifs, ne jamais oublier: ils peuvent toujours être améliorés.

No comments yet.

HAVE SOMETHING TO SAY?